On les croise dans les couloirs du club ou au bord des terrains, mais on ne les connaît pas toujours. A l’initiative de Vincent Alluin, coach-joueur, nous poursuivons une série d’interviews des coachs du club, sous forme de questionnaire.

Après nous avoir montré ses talents de shooteur en vidéo, Baptiste Borel, qui a pris en main l’équipe des SM2, se livre encore un peu.

Baptiste Borel, 23 ans

Ton parcours basket : J’ai commencé à 6 ans au BBCD, je suis passé par le Pôle espoir Franche-Comté puis par les cadets nationaux au BBC. Ensuite, j’ai joué en N3-Prénationale jusqu’à l’an dernier.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ce sport ?L’esprit d’équipe surtout quand le groupe est soudé et qu’il y a une bonne entente.

A l’inverse, qu’est-ce qui te déplait ? : Aller s’entraîner, s’il n’y avait que des matchs ça serait parfait.

Quelle(s) équipe(s) entraines-tu au BBC ? : J’entraîne les Seniors garçons 2 en Prénationale.

Présentes-nous un peu cet effectif : Les SM2 sont un effectif plutôt jeune (moyenne d’âge 19-20 ans). Certains s’entraînent avec la N3 et d’autres avec les SM3, il est donc difficile d’avoir un effectif complet aux entraînements et ça se ressent en match.

Ton (tes) ambition(s) pour cette seconde partie de saison ? : Prendre du plaisir tout en gagnant le plus de matchs possibles.

Qu’est-ce qui t’a amené au coaching ? : L’envie de transmettre ce que j’ai appris.

Le statut de coach en 3 mots ?Transmettre, motiver et gérer.

Parle-nous de ton caractère en tant que coach ?Je suis de nature plutôt calme si ce que je demande est respecté. Si je commence à hausser le ton c’est qu’il y a vraiment quelque chose qui ne va pas.

Une qualité que tout coach doit avoir pour réussir ? : Motiver ses joueurs. Il faut donner envie à ses joueurs de s’entraîner. Mais ce n’est pas toujours facile.

Raconte-nous un beau souvenir/une anecdote de ta carrière de coach ou de tes expériences basketMon plus beau souvenir basket c’était en tant que joueur. J’étais en cadet deuxième année et on jouait notre dernier match de poule contre Annecy (avec qui nous étions premiers à égalité) chez eux. Le vainqueur du match se qualifiait pour les quarts de finale du championnat de France (poule basse). Fin de match où on est à moins deux et je mets le tir de la gagne à 2 secondes de la fin (merci à Louis Curie qui sauve la balle juste avant).

Si tu pouvais construire ton joueur ultime en assemblant des qualités individuelles, tu prendrais le physique de … ? la technique de … ? et le mental de … ?Le physique de LeBron James, la technique de Kyrie Irving et le mental de Tony Parker.

Une personne du monde du basket qui t’inspire ?Tony Parker parce que malgré sa réussite professionnelle il reste humble et fier de porter le maillot des Bleus (même s’il a pris sa retraite internationale), je pense que c’est un exemple à suivre.

Ta vision du basket ?Pour moi le basket passe par un groupe soudé car ça se joue en équipe. On ne peut pas gagner un match tout seul et pour ça il faut donner l’envie à ses joueurs de faire l’effort pour l’autre, il faut créer une famille sur le terrain.

Merci Baptiste !

Et pour ceux qui n’auraient pas vu la vidéo : 

http://www.bbc25.fr/wp-content/uploads/2019/02/Baptiste-3.jpghttp://www.bbc25.fr/wp-content/uploads/2019/02/Baptiste-3-150x150.jpgbbcActualitéssm218
On les croise dans les couloirs du club ou au bord des terrains, mais on ne les connaît pas toujours. A l’initiative de Vincent Alluin, coach-joueur, nous poursuivons une série d’interviews des coachs du club, sous forme de questionnaire. Après nous avoir montré ses talents de shooteur en vidéo, Baptiste...